Marseille: l'UFC-Que Choisir dénonce les abus des pompes funèbres

SOCIETE L'association UFC-Que Choisir a enquête dans une douzaine de magasins funéraires à Marseille, Aubagne et La Ciotat...

M.P.
— 
Une  entreprise de pompes funèbres (photo d'illustration).
Une entreprise de pompes funèbres (photo d'illustration). — FABRICE ELSNER/20MINUTES

À la veille du week-end de la Toussaint, l’UFC-Que Choisir publie les résultats d’une enquête sur les pompes funèbres réalisées à Marseille, Aubagne et La Ciotat. Une douzaine de boutiques ont été visitées pour obtenir un devis d’inhumation et de crémation.

Premier constat, le devis est encore souvent une option. Les enquêteurs sont repartis de trois boutiques sans aucun devis. Plus grave, le prix des obsèques a grimpé en flèche: elles coûtent 3.200 euros en moyenne contre 2.900 il y a trois ans.

En cause notamment les «prestations non-obligatoires», qui se multiplient mais aussi des «opérations surfacturées» comme les formalités administratives qui peuvent coûter jusqu’à 330 euros et les soins de conservation qui peuvent grimper à 480 euros.

L’association a enfin observé que la crémation, contrairement aux idées reçues, n’était pas moins chère que l’inhumation puisqu’elle coûte en moyenne près de 3.900 euros.