Marseille: La plupart des élus UMP se rangent derrière Nicolas Sarkozy

POLITIQUE Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l'UMP, sera en meeting mardi soir à Marseille. Quasiment tous les élus le soutiennent...

Mickael Penverne
— 
Nicolas Sarkozy en meeting à Marseille en février 2012.
Nicolas Sarkozy en meeting à Marseille en février 2012. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Nicolas Sarkozy sera en meeting mardi soir à Marseille. L’ex-président de la République brigue cette fois la présidence de l’UMP. L’ancien chef d’État est à peu près certain d’emporter cette bataille. Dans les Bouches-du-Rhône, il peut compter sur le soutien de la majorité des militants UMP. Et donc de la majorité des élus.

En attendant Jean-Claude Gaudin, qui devrait annoncer son ralliement mardi soir, Yves Moraine, Laure-Agnès Caradec et Martine Vassal appellent à voter pour lui. Nicolas Sarkozy est le seul capable, selon eux, de «gouverner la France dans un contexte très difficile, de proposer des réformes fondamentales, et au-delà de proposer aux Français un nouveau destin».

Service minimum

Tout le monde ne partage pas cet enthousiasme. Guy Teissier, président de la communauté urbaine, et ancien soutien de François Fillon, a fait le «choix du non-choix»: «J’attends de voir», a-t-il déclaré vendredi. «Il y a un candidat qui s’impose naturellement et deux autres (Hervé Mariton et Bruno Le Maire) qui sont brillants mais manquent d’étoffe, décrypte Lionel Royer-Perrault, maire du 5e secteur. Nous avons donc une approche plutôt bienveillante vis-à-vis de Sarkozy».

Au final, seul Dominique Tian s'oppose ouvertement à l'ancien chef d'Etat. Le 1er adjoint au maire lui reproche notamment sa volonté de débaptiser l’UMP: «On ne peut pas proposer brutalement aux militants de faire disparaître une marque qui fonctionne, explique-t-il. C'est une machine qui fonctionne bien puisqu'elle est capable de réunir Pierre Méhaignerie et Thierry Mariani sous le même toit».

Le Maire plus consensuel

«Et puis, Nicolas Sarkozy ne peut prendre la tête du parti uniquement pour préparer les présidentielles, continue le député des Bouches-du-Rhône. Il faut préparer toutes les étapes intermédiaires, à commencer par les cantonales».

Dominique Tian appelle donc à voter Bruno Le Maire: «C'est un homme moderne, dynamique, consensuel, explique-t-il. Il représente la droite de conviction mais modérée, qui respecte ses adversaires et qui a une gestion paisible de la vie politique. Il peut faire des voix, j'en suis sûr...» L'adjoint au maire assistera quand même au meeting de Nicolas Sarkozy, mardi soir à la salle Vallier, dans le 4e arrondissement de Marseille.