Marseille: Le juge Michel, assassiné il y a 33 ans, est devenu une icône

SOCIETE Le juge d'instruction, assassiné en octobre 1981 à Marseille, se trouve aujourd'hui au centre d'un film et de deux livres...

Mickael Penverne
— 
Marseille, le 22 octobre 2014, le square Pierre Michel devant le palais de justice de Marseille.
Marseille, le 22 octobre 2014, le square Pierre Michel devant le palais de justice de Marseille. — Mickaël Penverne / 20 Minutes

Un film et deux livres coup sur coup. Le juge d’instruction Pierre Michel, assassiné le 21 octobre 1981 sur le boulevard Michelet (8e), se retrouve aujourd’hui au centre d’une fiction et de deux enquêtes.

>> Qui est le juge Michel?

La première est signée du réalisateur marseillais Cédric Jimenez. Tourné en partie à Marseille en août 2013, le film «La French» sortira en salles le 3 décembre avec Jean Dujardin dans le rôle de Pierre Michel, et Gilles Lellouche dans celui du truand Gaëtan Zampa.

Surnommé le « shérif »

De leur côté, les journalistes Eric Pelletier et Jean-Marc Pontaut publient ce jeudi leur livre Qui a tué le juge Michel? L’ouvrage, à mi-chemin entre le polar et le documentaire, se présente comme «le portrait d’un homme», le «roman d’une ville» et la «chronique d’une époque».

Enfin, Thierry Colombié, docteur en sciences économiques et spécialiste du crime organisé, sort le 30 octobre sa propre «contre-enquête sur l’assassinat d’un incorruptible» intitulée La mort du juge Michel.

Grâce à des témoignages d’anciens voyous notamment, l’auteur revient sur les circonstances de l’assassinat et l’interpellation des auteurs, François Checchi et Charles Altiéri, et des commanditaires, François Girard et Homère Philippi. Trente-trois ans après sa mort, le magistrat est ainsi devenu un héros de la lutte antimafia, au même titre que le juge Giovanni Falcone en Italie, assassiné en 1992.

Celui qui, à l’époque, était surnommé le «shérif» est aujourd’hui «le symbole de la lutte contre le grand banditisme et le sang versé contre le crime organisé, confirme Thierry Colombié. Il reste de lui l’image d’un incorruptible, quelqu’un qui n’a pas cédé à la tentation.»

>>> A voir la bande-annonce du film « La French »