Marseille: La ville s'expose pendant les vacances

Toussaint Plusieurs expositions parlent de la ville à différentes époques, vue sous le prisme de la peinture, de la photographie...

Amandine Rancoule

— 

Marseille le 27 juin 2013. Le musée Regards de Provence.
Marseille le 27 juin 2013. Le musée Regards de Provence. — P.Magnien / 20 Minutes

Voir Marseille sous plusieurs facettes est possible. 20 Minutes a sélectionné les rendez-vous à ne pas manquer pendant les vacances scolaires.

Marseille dans la guerre. Jusqu’au 3 janvier, l’Alcazar se penche sur les jouets de 1914 et explique comment ils sont devenus un enjeu patriotique pendant cette période. L'exposition met en lumière le travail du créateur André Laclôtre, autrement appelé André Hellé, un illustrateur, créateur de jouets et de meubles pour enfants de l'époque. Des caricatures, des dessins de presse ou encore des bandes dessinées sont également exposées.

Gratuit à l’Alcazar, 58 cours Belsunce (1er). 04.91.55.90.00

«Marseille autrement». L’artiste photographe Franck Doat expose ses images de Marseille jusqu’au 16 novembre au château de la Buzine. Par un jeu de superpositions, il met en scène des paysages marseillais dans d’autres du monde entier.

7,70 euros. Au 56, traverse de la Buzine (11e). 04.91.45.27.60.

«Marseille Éternelle». Jusqu’au 25 janvier, les visiteurs vont pouvoir apprécier les peintures, aquarelles et photos de la Fondation Regards de Provence. La ville est représentée tantôt grise, illuminée ou à la tombée de la nuit.

6 euros. Avenue Vaudoyer (2e). 04.96.17.40.40.

Marseille et Instagram. Les nouvelles technologies s’invitent jusqu’au 31 octobre aux Variétés, sur la Canebière. Au total, 42 utilisateurs d’Instragram, une application permettant de retoucher, de partager ses clichés avec les autres utilisateurs et de commenter les photos, participent. Ils exposent chacun deux images dans une grande mosaïque. Parmi eux, 22 Marseillais ont invité 20 «phonéographes», ou photographes avec un téléphone portable, venus de toute la France.

Et au plus tard

À partir du 14 novembre et jusqu’au 17 mai, le musée d’Histoire raconte sur la vie des soldats qui transitent par Marseille à partir de 1915 pour aller en Turquie. Dans le même temps, les Archives organisent une exposition sur la vie dans la ville portuaire avec les passages des troupes, l’accueil des réfugiés et de blessés.

5 euros au musée d’Histoire, 2 rue Henri-Barbusse (1er). 04.91.55.36.00. Gratuit aux archives, 10­ rue Clovis Hugues­ (3e). 04.91.55.33.75.