Marseille: Capitale du sport pour développer les équipements

LABEL Le titre de capitale européenne du sport va contribuer à developper les équipements sportifs. Pour l'heure, l'investissement n'est pas connu...

Amandine Rancoule

— 

La piscine Nord.
La piscine Nord. — P.Magnien / 20 Minutes

Et vient le tour du sport. Marseille a décroché ce mardi le titre de capitale européenne du sport en 2017 face à son unique concurrente, la Bulgare Sofia. En 2013, l’Europe avait attribué à la ville le titre de capitale européenne de la culture.

Cette fois, le label est donné par l’association des capitales européennes du sport (Aces), dont la commission est composée de neuf membres. Ce titre distingue les villes où le sport représente un vecteur d’intégration de toutes les catégories sociales.

Développer les équipements

«50% des enfants qui rentrent en 6e ne savent pas nager à Marseille et près de trois sur quatre dans les quartiers nord. La fermeture de six piscines et l’état général des gymnases et des stades ne plaident pas en faveur de la municipalité», lance Stéphane Mari, le président des socialistes au conseil municipal.

«Ce qui fonctionne bien ici, c’est le futsal car les gens ne trouvent pas de stades pour jouer ensemble. Mais à 7,5 euros par personne, cela ne concerne pas tout le monde», soulignait le mois dernier Lionel Maltese, enseignant spécialisée dans le marketing sportif. Selon la ville, près de 5% des équipements seraient dans un état «difficile».

Pour Richard Miron (UMP), l’adjoint aux sports, ce label va justement «permettre d’intensifier le développement des infrastructures sportives», dans lesquelles «10 à 15 millions d’euros» sont investis par an.

Mais si l’Europe a débloqué des fonds pour la culture, l’Aces ne verse rien pour le sport. «Nous sommes prêts à faire des efforts», confiait le maire lors de la venue de L’Aces. Avec un Vélodrome à 268 millions d’euros, les sportifs amateurs apprécieront.

CHIFFRES
Selon la municipalité, 220 000 personnes pratiqueraient régulièrement une activité sportive à Marseille. La ville compte environ 1 500 clubs pour environ un millier d’équipements sportifs.