A Marseille, le métro renforce la sécurité

SOCIETE Un rodéo en scooter en 2012 avait provoqué une bagarre générale entre un groupe de jeunes et des agents de la RTM...  

Mickael Penverne
— 
La station Bougainville a été sécurisée.
La station Bougainville a été sécurisée. — MickaÎl Penverne / 20 Minutes

David Gimenes, conducteur de bus à la RTM, se plante au milieu de la gare d’échange de Bougainville (15e) qui vient d’être rénové et sécurisé pour plus d’un million d’euros. «Avant, ici, c’était le bouge, lance-t-il. Il y avait des mecs qui dealaient juste en face du collège. Il y avait aussi des bagarres. Sans parler des dames qui se faisaient voler leurs sacs à main. Le quartier est compliqué. Alors, forcément, ici, c’était compliqué».


Des leds bleues

La gare d’échange de Bougainville, qui voit transiter près de 25 000 personnes par jour, a souvent été le théâtre d’incivilités et d’agressions.

Il y a deux ans, une bagarre générale avait éclaté entre des agents de la RTM, qui tentaient d’intercepter un jeune homme circulant en scooter au milieu des piétons, et un groupe d’individus. L’incident avait provoqué une grève des conducteurs de bus et de tramway.

Pour éviter ces rodéos, la RTM a installé des barrières, des grillages et des potelets aux abords du site. «C’est vrai, c’est satisfaisant, surtout pour les usagers, reconnaît un conducteur de bus. Les scooters peuvent encore passer mais beaucoup moins qu’avant. C’est déjà ça...»

Le nombre de caméras de vidéosurveillance a également été doublé (11) et l’éclairage renforcé. Des «luminaires anti-vandales» ont été posés ainsi que des leds bleues sur les poteaux du viaduc. Mais rien à voir avec l’ancien projet de la SNCF à la gare Sainte-Marthe pour éloigner les toxicomanes, assure la direction. Ces leds ont été installées uniquement pour «rassurer» les voyageurs.

Selon la Régie des transports, tous ces aménagements ont permis de faire baisser la délinquance : de 88 faits répertoriés en 2012, on est passé à 51 en 2013 puis à 35 à la fin septembre.