Spartan Race : Ils ont vaincu la «Beast» sur le circuit du Castellet

SPORT EXTREME Ce dimanche, des centaines d'athlètes ont participé à la «Beast», la plus dure des courses de l'édition 2014 de la Spartan Race, épreuve organisée autour du circuit du Castellet...

Camille Belsoeur

— 

Des participants à la Spartan Race le 12 octobre 2014 sur le circuit du Castellet.
Des participants à la Spartan Race le 12 octobre 2014 sur le circuit du Castellet. — REEBOOK SPARTAN RACE

Pour la deuxième édition de la Spartan Race, une épreuve qui mêle trail et course d'obstacles dans la boue, au circuit du Castellet, les organisateurs avaient placé encore un peu plus haut le curseur «extrême». Après le succès de l'an passé, où près de 6.000 personnes avaient pris le départ des courses le Sprint (5km, 15 obstacles) et le Super (13km, 21 obstacles), les choses se sont corsées un peu plus cette année avec l'apparition de la Beast (21km, 26 obstacles). 

«Cela correspond à une demande du public, nous expliquait avant le week-end Olivier Castelli, organisateur de l'épreuvre de la Spartan Race du Castellet. Nous avions 80% de débutants dans cette discipline il y a un an, nous n'en avons que 40% aujourd'hui. Il faut donc proposer des choses nouvelles aux gens.»

Un participant à la Spartan Race le 12 octobre 2014 sur le circuit du Castellet. - REEBOOK SPARTAN RACE

Un record de participants

Un nouveau format qui a permis à la Spartan Race de connaître un beau succès avec 8.500 participants au total sur les trois courses du week-end. Et sur la «Beast», la bataille a fait rage. Chez les hommes, c'est le Catalan Aleix Fabregas (2 heures 7 secondes) qui s'est imposé, quelques secondes devant un Français, Bastien Bravais. 

«C'est ma première participation à une Spartan Race. Je viens du trail et j’ai longtemps couru sur de longues distances, raconte Bastien Bravais. J'avais envie d’une nouvelle discipline et j’ai découvert Spartan Race. Je suis ravi par ma 2e place sur le Beast.. Je ne m’attendais pas à un si haut niveau sur la vague Elite. Je pense vraiment revenir sur une Spartan race et intégrer le circuit 2015 est très tentant.»  

Une participante à la Spartan Race le 12 octobre 2014 sur le circuit du Castellet. - REEBOOK SPARTAN RACE

«Il n'y a pas deux courses identiques»

Chez les femmes, c'est une Canadienne, Hélène Dumais, qui a dominé le week-end en remportant le Sprint et le Super. Elle raconte son week-end. «C’est ma vingtième participation à une Spartan Race cette année avec à chaque fois un podium, confie-t-elle. C’est la première fois que je viens sur une épreuve en France. J’ai participé aux trois courses ce week-end au Castellet. Je suis ravie par ma performance. Je suis habituée à des courses dans les montagnes aux USA. Ici le parcours était plus roulant, il y avait de longues portions de course à pied c’était une belle nouvelle expérience. Il n’y a pas deux Spartan Race identiques !»