Les Moulins Maurel barricadés dans leur usine à Marseille

SOCIAL Ils assurent qu'un homme d'affaires franco-algérien est prêt à mettre 7 millions d'euros sur la table...

Mickael Penverne

— 

Marseille, le 10 octobre 2014, les ouvriers occupent les Moulins Maurel.
Marseille, le 10 octobre 2014, les ouvriers occupent les Moulins Maurel. — Mickaël Penverne / 20 Minutes

Après les Fralib, voici les Moulins Maurel. Les ouvriers de l’entreprise de minoterie située à La Valentine (11e) occupent leur usine depuis plusieurs mois. Jusqu’ici, cette occupation se déroulait dans le calme, et dans une relative indifférence.

Mais depuis 10 jours, la tension est montée d’un cran. Le 2 octobre, les CRS ont débarqué en nombre pour déloger les ouvriers. «On s’est amusé à les compter, sourit Marc Pietrosino de la CGT. Il y avait 17 fourgons. Pendant ce temps, la délinquance n’a pas dû beaucoup diminuer à Marseille».

L’opération des forces de l’ordre a permis au groupe Nutrixo, propriétaire des Moulins, de récupérer plusieurs machines outils, dont une trieuse estimée à 500.000 euros. Depuis, les ouvriers sont revenus et se sont barricadés dans l’usine. Ils sont désormais une trentaine à se relayer, jour et nuit, pour, disent-ils, «protéger leur outil de travail».

Soupçons de plus-value immobilière

«On veut l’ouverture de négociations parce que le site est viable, martèle Eric Chenais de la CGT. L’outil industriel est performant et l’activité n’est pas prête de péricliter». Les salariés s’appuient sur l’offre de reprise de l’homme d’affaires franco-algérien, Hamid Kasmi, qui serait prêt à mettre 7 millions d’euros sur la table et à reprendre 30 ouvriers (plus 30 autres en vitesse de croisière).

Mais Nutrixo a déjà repoussé cette offre au prétexte que le repreneur potentiel n’aurait pas d’assise financière solide. «En fait, le groupe ne veut pas que les Moulins tombent dans les mains d’un concurrent, explique Marc Pietrosino. Et puis surtout, il veut réaliser une plus-value immobilière: 16.000 m2 à La Valentine, ça vaut de l’or».