Spartan Race au Castellet: «Il n'y a pas zéro risque», juge l'organisateur Olivier Castelli

MARSEILLE La deuxième édition de la Spartan Race, une course d'obstacles dans la boue, se déroule ce weekend autour du circuit du Castellet...

Propos recueillis par Camille Belsoeur

— 

Un participant sur l'édition 2013 de la Spartan Race.
Un participant sur l'édition 2013 de la Spartan Race. — Reebook Spartan Race

Pour la 2e année consécutive, la Spartan Race prend ses quartiers sur le circuit du Castellet ce week-end. Cette épreuve importée des Etats-Unis met aux prises les participants avec un parcours gorgé d’obstacles (boue, grillages, plan d’eau, etc.). Olivier Castelli, responsable de l’édition marseillaise, répond aux questions de 20 Minutes.

Existe-t-il des risques sérieux de blessures pour les participants?

C’est forcément une épreuve où il n’y a pas zéro risque. Mais il n’y a pas de danger réel à part se faire une entorse ou des égratignures. Beaucoup de gens s’écorchent un petit peu mais ça ne va pas plus loin. L’an passé, nous avons eu 4-5 évacuations de gens blessés. Et 30 à 40 soins pour des petites plaies sur 6.000 participants.

Vous annoncez des nouveautés sur le parcours. Quelles seront-elles?

On a bougé des obstacles et ajouté d’autres. Il y a aura aussi un tour sur la piste du Castellet, contrairement à l’an dernier. C’est un petit clin d’oeil. Il y aura également des passages de portage de sac plus longs et de nouveaux jeux d’eau. Enfin, nous avons aussi créé un parcours plus long, le Beast (21km), plus difficile.

Que viennent chercher les gens dans vos épreuves?

Ils viennent chercher la nouveauté. C’est une épreuve qui sort des sentiers battus. Il y a aussi le fait de se dépasser et d’aller puiser au fond de ses ressources mentales. Enfin, il y a un aspect de camaraderie entre candidats qui courent en équipe. Ils s’entraident pour franchir les obstacles.

Est-ce ouvert aux débutants?

L’an passé nous avions 80% de débutants sur ce type d’épreuve. Cette année seulement 40%. Il faut en tout cas s’entraîner pour réussir.

De la boue, de la sueur, et un beau succès

Trois épreuves sont proposées aux participants à la Spartan Race ce week-end autour du circuit du Castellet. Le Sprint (5km, 15 obstacles), le Super (13km, 21 obstacles) et le Beast (20km, 26 obstacles). Les candidats alternent course à pied et franchissement de difficultés, tels des grillages, portages de sacs...  Plus de 60 courses ont déjà été organisées à travers le globe. Les organisateurs de l’épreuve du Castellet attendent 8.000 participants.