Bâtiments municipaux et voie publique dans le viseur

SECURITE La délibération qui doit être débattue ce lundi prévoit l'installation en deux ans de 29 caméras en centre-ville ainsi que la construction d'un centre de télésurveillance rue Salengro (2e). Au total, 39 caméras couvriraient la voie publique et 13 autres des bâtiments municipaux, dont des piscines

©2006 20 minutes

— 

La délibération qui doit être débattue ce lundi prévoit l'installation en deux ans de 29 caméras en centre-ville ainsi que la construction d'un centre de télésurveillance rue Salengro (2e). Au total, 39 caméras couvriraient la voie publique et 13 autres des bâtiments municipaux, dont des piscines. L'emplacement exact des caméras de voie publique devrait être élaboré avec un bureau d'études. « Il faut aussi faire un travail avec la police nationale, qu'elle ait le réflexe de faire appel à la vidéoprotection », explique José Allégrini, adjoint au maire à la Sécurité. « Cela ne peut être efficace que s'il y a une vraie police de proximité, qui n'existe pas actuellement », estime le groupe municipal PS.

F. L.

Les agents derrière les écrans du futur centre de télésurveillance ne devraient pas être des policiers municipaux, mais des fonctionnaires formés, selon la mairie. Pour plus d'efficacité, l'installation des caméras et du réseau doit être confiée à une société, et non deux comme pour le système testé à Noailles.