Condamnés pour avoir pillé une épave romaine

JUSTICE Ramasser une amphore dans la mer, c'est voler. Quatre plongeurs de la Ciotat ont été condamnés hier à 1 500 euros d'amende chacun par le tribunal correctionnel de Marseille pour avoir récupéré au fond de l'eau des amphores romaines

©2006 20 minutes

— 

Ramasser une amphore dans la mer, c'est voler. Quatre plongeurs de la Ciotat ont été condamnés hier à  1 500 € d'amende chacun par le tribunal correctionnel de Marseille pour avoir récupéré  au fond de l'eau des amphores romaines. Ce qui équivaut à un « pillage d'épave » aux yeux de la loi.Six plongeurs au total, amateurs ou professionnels, avaient comparu le 14 février devant le tribunal, après la découverte par les gendarmes à leurs domiciles de 26 objets, dont dix amphores. L'épave, localisée par 57 mètres de fond au large de la Ciotat, a été déclarée en 1984 et semble avoir été régulièrement pillée depuis. Deux des plongeurs poursuivis ont été relaxés en raison de la prescription des faits.

L'épave romaine aurait fait naufrage à la fin du IIe siècle avant J.-C. au large de la Ciotat. Sur le millier d'amphores présentes initialement dans les cales du bateau, il en resterait aujourd'hui moins de trois cents.