L'ado qui voulait faire le djihad retrouvée à Marseille

20 Minutes

— 

La jeune fille travaillait dans un bar non loin de la gare Saint-Charles
La jeune fille travaillait dans un bar non loin de la gare Saint-Charles — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Disparue depuis quatre jours du domicile familial à Villefontaine dans l'Isère, Assia Saidi, suspectée d'avoir fugué pour aller « faire le djihad » en Syrie, a été retrouvée samedi soir à Marseille.

L'adolescente de 15 ans était recherchée depuis mardi dans la région où plusieurs tentatives de retrait avec une carte bancaire subtilisée à ses parents avaient été constatées.

« Prise en charge par les services de police de Marseille, elle a été placée en garde à vue à ma demande, dans le cadre de l'enquête ouverte pour vol de carte bancaire et tentative d'utilisation frauduleuse de celle-ci », a indiqué dimanche le procureur de la République de Vienne, Matthieu Bourrette.

La jeune fille « a été retrouvée samedi soir par ses parents dans un bar, à proximité de la Gare St Charles, où elle travaillait depuis quelques jours ». Les parents avaient largement distribué des photos récentes de la jeune fille dans le quartier et c'est un jeune homme qui est tombé sur la jeune femme fille.

L'établissement où travaillait la collégienne devrait par ailleurs prochainement « faire l'objet d'une enquête », en raison de l'illégalité de faire travailler, tard le soir, une mineure.

« On a décidé d'aller à Marseille, on l'a cherchée toute la journée, ont expliqué ses parents sur BFMTV. Elle s'est jetée dans nos bras. On est tellement heureux. Tout le monde s'embrasse, on pleure, on rit. On est très soulagés, tellement heureux qu'elle ne soit pas partie à l'étranger ».

Un compte Facebook

 

C'est en découvrant l'existence d'un compte Facebook, que la collégienne cachait à ses parents et utilisait sous un pseudonyme, que les enquêteurs avaient mis au jour son intention de gagner la Syrie par le sud de la France.

« Les messages qui y figuraient étaient univoques et démontraient qu'elle avait des velléités de fugue depuis plusieurs semaines, avec la perspective de quitter le territoire national pour aller faire le djihad », avait indiqué mardi Matthieu Bourrette, qui a alors ouvert une enquête pour « disparition inquiétante » et lancé un appel à témoins.

Selon les enquêteurs, la jeune fille aurait été en contact avec une personne qui disait vouloir quitter la France « avant la fin du mois de septembre ». Sur sa page Facebook, la jeune Iséroise mentionnerait « un Frère qui [l']attend ».