Marseille: Sur la voie de la propreté

URBANISME Même après le passage des cantonniers, les Marseillais peuvent appeler les mairies de secteur qui envoient des équipes de nettoyage...

Amandine Rancoule

— 

Une employée de MPM Marseille Provence Métropole qui s'occupe de la propreté dans le centre ville
Une employée de MPM Marseille Provence Métropole qui s'occupe de la propreté dans le centre ville — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

A partir de ce mois-ci, les Marseillais peuvent appeler directement «Allô mairie» et demander le nettoyage d’une rue jugée trop sale. «Beaucoup de personnes passent dans le centre-ville sans forcément y habiter et salissent davantage, pense Sabine Bernasconi (UMP), la maire de secteur. Désormais si une rue est sale, les citoyens peuvent appeler "Allô mairie". Les maires de secteur envoient alors des équipes nettoyer

«Ils jettent par terre»

Cyril sillonne les rues du centre tous les matins de 4h30 à 10h30 au volant de sa machine de nettoyage. Il passe après le ramassage des ordures pour lessiver la chaussée. «Il arrive que les passants ne soient pas corrects avec nous et nous manquent de respect parce que les rues ne sont pas encore propres», raconte-t-il.

«Cette nouvelle organisation peut être bien si les mairies nous préviennent en amont, estime Jean-François Marziano, agent de maîtrise au secteur logistique du 1er. Mais à 4h30, les rues sont dans un état déplorable, on nettoie tout et à 10h, il y a des mégots, des papiers.» Il en appelle au civisme des habitants: «À Marseille, les gens ont un réflexe: ils jettent par terre au lieu de jeter dans une corbeille.»