Mariage homosexuel en voie d'annulation à Marseille à cause d'une élue

SOCIETE C'est une élu non-habilitée qui a célébré l'union...

avec AFP

— 

Le mariage pour tous. (photo d'illustration)
Le mariage pour tous. (photo d'illustration) — M.LIBERT/20 MINUTES

Un mariage homosexuel risque d'être annulé à Marseille. L'élue qui devait le célébrer a subitement fait faux bond, laissant la responsabilité d'assurer la cérémonie à un autre édile non habilité.

Le parquet de Marseille a ouvert une enquête préliminaire pour « faux », car les actes de mariage, les registres et les livrets de famille ont été signés par l'élue initialement destinée à le faire, selon une information du quotidien La Provence.

Cette conseillère municipale du 15-16e arrondissement (détenue par la socialiste Samia Ghali) « a expliqué qu'elle ne se sentait pas très bien » au moment de célébrer le mariage de deux femmes d'une cinquantaine d'années, « alors qu'elle avait assuré d'autres mariages ce samedi 16 août ».

Des ajoints entendus pour cette enquête préliminaire ont dit que la conseillère municipale avait évoqué ses convictions religieuses - elle est de confession musulmane - pour refuser de marier le couple. C'est donc un autre élu, qui n'était pas habilité administrativement à le faire, qui a célébré l'union, au pied-levé.

Une nouvelle date

 

L'annulation du mariage sera signifié prochainement au couple, lors d'une audience civile. La sénatrice-maire du secteur, Samia Ghali, aurait assuré tout faire pour trouver rapidement une nouvelle date de mariage. 

« Je suis consterné, il est particulièrement grave qu'un élu ait ainsi fait obstruction à la loi de la République. La loi de la République, ce ne sont pas les canons de la religion, les questions de conscience et d'éthique sont clairement encadrés par la loi », a réagi auprès  Philippe Murcia, porte-parole du collectif IDEMA, rassemblant des associations luttant contre les discriminations.

« Il faut aussi se garder de pointer les musulmans comme étant a priori contre le mariage homosexuel: il faut se rappeler comment les mouvement catholiques traditionalistes s'y étaient vivement opposés ».