RC Toulon : James O'Connor, l'Australien volant

RUGBY L'arrière austalien du RCT a encore brillé ce weekend lors du succès des Varois face à Montpellier (40-17)...

Camille Belsoeur

— 

James O'Connor a inscrit deux essais lors de la victoire de Toulon face à Montpellier samedi à Mayol (40-17).
James O'Connor a inscrit deux essais lors de la victoire de Toulon face à Montpellier samedi à Mayol (40-17). — BERTRAND LANGLOIS / AFP

En 2015, James O’Connor va drôlement manquer au RC Toulon. L’arrière australien, virevoltant depuis le début de saison sous les couleurs varoises, va en effet rejoindre l’Australie pour six mois à partir de janvier pour préparer la Coupe du monde sur ses terres en évoluant avec la franchise des Queensland Reds dans le championnat local.

Si son retour sur la rade en septembre 2015 n’est pas encore fixé à 100%, le président du RCT Mourad Boudjellal assure que si : « Aucune clause ne prévoit qu’il reste en Australie après la coupe du monde. S’il s’en va, il reviendra, c’est certain ». Un pari risqué pour l’Australien (44 sélections) qui avait été écarté par sa fédération en 2013 pour un comportement inapproprié.

Glouton de points

Déjà auteur de quatre essais cette saison, Jamies O’Connor a fait tourner la tête à la défense de Montpellier, samedi à Mayol où Toulon a signé une éclatante victoire (40-17). Aussi à l’aise dans le jeu au pied où à la main, le trois-quart des Wallabies a inscrit deux essais, trois pénalités et trois transformations, soit 25 points à lui tout seul sur les 40 de son équipe.

L’ex-joueur des London Irish, avec qui il avait empilé 100 points en 14 rencontres l’an passé, bénéficie de sa complicité sur le pré avec son compatriote Matt Giteau pour s’intégrer à toute allure dans le XV toulonnais. Samedi, le demi d’ouverture d’Australien a quasiment offert le premier essai à James O’Connor en éliminant deux joueurs héraultais pour créer le surnombre. « James O’Connor doit avoir les guibolles pour aller marquer, mais Giteau fait tout avant », analysait samedi Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, présent au match.