A Marseille, un ancien théâtre renaît en salle de cinéma

CULTURE La nouvelle salle obscure proposera du cinéma d'art et essai mais aussi grand public...  

Mickael Penverne

— 

Marseille, le 26 septembre 2014, inauguration du nouveau cinema a la Belle de Mai, le Gyptis
Marseille, le 26 septembre 2014, inauguration du nouveau cinema a la Belle de Mai, le Gyptis — Mickaël Penverne / 20 Minutes

Après plus de six mois de travaux (qui ont coûté 550.000 €), le nouveau Gyptis sera inauguré cette semaine. Longtemps dédiée au théâtre, la salle de la rue Loubon a été transformée en cinéma qui propose désormais 170 places, des sièges confortables, un son spatialisé et «probablement la plus belle image de Marseille» selon Alain Arnaudet, directeur de la Friche de la Belle de Mai qui dirige désormais l’établissement.

Tintin et Tati

Si la décoration intérieure est minimaliste, la façade du bâtiment saute aux yeux grâce au travail de JR. Déjà connu dans le quartier pour ses photos monumentales, l’artiste a placardé cette fois les visages de 150 habitants du 3e arrondissement. «Ce projet correspond bien à ce que nous voulons dire aux gens: vous êtes ici chez vous!», explique Alain Arnaudet.

La programmation du Gyptis a été confiée à la société Shellac qui réside à la Friche. « Nous voulons rassembler tous les publics devant tous les cinémas », assure un de ses responsables, Thomas Ordonneau. Batman, Albator et Tintin côtoieront donc Jacques Tati, David Cronenberg, Wong Kar-Waï ou encore Spike Lee. Pour rassembler, il faut être aussi abordable. La séance coûtera entre 2,5 et 5,5 €.