Marseille: Les commerçants de l'aéroport subissent la grève d'Air France

SOCIAL Le hall 4 de l’aéroport Marseille Provence est déserté suite à la grève des pilotes d'Air France débutée lundi. Mercredi, 92% des vols de la compagnie ont été annulés...

Amandine Rancoule
— 
Marseille 17 SEPTEMBRE 2014 Le hall 4 de l'AMP est vide suite à la grève des pilotes Air France
Marseille 17 SEPTEMBRE 2014 Le hall 4 de l'AMP est vide suite à la grève des pilotes Air France — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Sept clients en quatre heures. Elle a connu mieux, beaucoup mieux. D’habitude, à onze heures, ils sont déjà 60 passagers à avoir passé la porte de cette biscuiterie située dans le hall 4 de l’aéroport de Marseille Provence.

La vendeuse de La Cure gourmande estime « au moins à 50% la perte du chiffre d’affaires de la boutique ». Car avec la grève des pilotes d’Air France, le hall 4 ressemble à une soirée de la Saint-Sylvestre, sans les cotillons. « Les rares personnes qui passent vont directement au comptoir Air France », sourit-elle.

« C'est désert »

Plus loin, la vendeuse du petit magasin Fnac ne croule pas non plus sous la tâche. « C’est désert c’est sûr, et puis les gens viennent ici pour se faire rembourser donc ils n’ont pas envie de venir dépenser », estime-t-elle, désignant du menton la file d’attente du comptoir Air France. Cinq salariés de la compagnie essayent de satisfaire une quarantaine de clients.

« On a attendu un long moment, on est resté le temps qu’il fallait mais on va pouvoir rentrer chez nous à Nantes avant ce soir », indique une touriste, billets en mains. En attendant l’heure du décollage, elle va prendre un café avec son amie. « Comme il n’y a pas foule, on peut sympathiser avec la serveuse », rit cette dernière devant la caisse. Au total, six personnes sirotent un café matinal dans un silence religieux. La serveuse désœuvrée fait l’inventaire avec deux collègues qui blaguent sur « le hall désert ».

« De 60 à 70% de chiffres d'affaires en moins »

Dans son bureau de l’aéroport, le responsable des points de vente ne rit pas. « On fait 60 à 70% de chiffre d’affaires en moins mais c’est localisé sur le hall 4 qui reçoit Air France », peste-t-il. Mercredi, il voulait demander la fermeture de certains points de vente afin de limiter la casse.

« Certains opérateurs ont en effet demandé des aménagements d’horaires, confirme-t-on à l’aéroport. La direction désire assurer un service minimum pour la satisfaction des clients, avec au moins un restaurant, une presse etc. » 

« On est tributaire de la compagnie, ajoute un manager de restaurant. Mais c’est plié pour la semaine: les passagers ont échangé leurs billets, il n'y aura pas foule même si les pilotes décident de reprendre le travail ». Mais ça n’est toujours pas pour jeudi. Air France a d'ores et déjà annoncé l’annulation de 66 vols à l’aéroport de Marseille Provence, soit 85% des vols de la compagnie.

Transavia

Trois syndicats de pilotes (SNPL, AF Alpa, Spaf et Alter) ont appelé à la grève reconductible depuis lundi pour défendre leurs conditions de travail et leurs emplois, menacés, selon eux, par le projet de développement de Transavia, la filiale low-cost du groupe Air France.