Marseille: Hip-hop, rock et électro à Marsatac

CULTURE Le festival de musiques actuelles Marsatac revient à Marseille à la fin du mois. Les réservations sont ouvertes...

Amandine Rancoule

— 

Marsatac le 30 septembre 2011 - Festival Marsatac à la friche de la belle de mai
Marsatac le 30 septembre 2011 - Festival Marsatac à la friche de la belle de mai — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

«Cultiver les graines de 2013». Après le succès de la 15e édition, le festival de musiques actuelles Marsatac compte surfer sur la vague et associe à nouveau hip-hop, rock indé et électro à des lieux originaux.

Palais de la Bourse

Ainsi la 16e édition s’ouvre le 19 septembre au Palais de la Bourse, siège de la chambre de commerce et d’industrie. Les frères belges des 2 Many DJ’s ont carte blanche. Quoi de mieux que «les ors, le prestige et le raffinement» d’un Palais de la Bourse pour accueillir ces «dandys de l’électronique».

Et dans ce registre, Marsactac récidive. Après l’église Saint-Cannat des Prêcheurs, l’année dernière, le festival «renouvelle l’expérience de mixer lieu d’exception, programmation chic et classe, et détournement de l’usage d’origine», estime Béatrice Desgranges, la directrice de l’association Orane, organisatrice du festival.

Une cinquantaine d'artistes

Pour les trois soirées consécutives, avec une soirée «assez rock», une «hip-hop» et une «plutôt électro, techno, house», le festival revient en territoire connu. La Friche ainsi accueille une cinquantaine d’artistes, dont une douzaine de la région marseillaise. «Le festival mélange têtes d’affiches et talents émergents», souligne Dro Kilndjian, le directeur artistique.

Le 25 septembre, Les Young Gods, «un groupe qui a marqué toute une tranche du rock et de l’électro mondial», investi la scène du cabaret. Le lendemain, le rappeur Freddie Gibbs prend la suite. Enfin, pour la clôture le Danois Trentemoller propose son «électro-rock» à la Cartonnerie.

PRATIQUE

Marsatac organise des propositions artistiques et culturelles dès ce mardi. «Les satellites» du festival sont à retrouver sur le site www.marsatac.com.

Une billetterie est également mise en ligne.