Régions et ONU main dans la main

COOPERATION La région Paca accueille depuis hier et jusqu’à demain la convention pour le développement...

©2006 20 minutes

— 

Près de 700 délégués d'une soixantaine de pays de tous les continents sont réunis depuis hier au parc Chanot pour définir une nouvelle approche du développement. Pour Michel Vauzelle, président (PS) de Paca, « les régions peuvent, de par leur proximité avec les populations, faire remonter leurs attentes vers les Etats, vers l'Europe ou vers les organisations internationales ». Avec ce nouveau partenariat entre régions et Nations unies, il espère « changer le modèle de développement et contribuer à transformer la gouvernance mondiale ». Plusieurs débats sur l'environnement, l'aménagement du territoire, la solidarité, la culture ou l'éducation... sont prévus. Ils devraient aboutir à la formulation de propositions d'actions. Des accords de partenariats devraient notamment être signés demain entre le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et les régions européennes, latino-américaines, africaines ou méditerranéennes. « L'Europe ne peut se permettre d'oublier la solidarité », estime la commissaire européenne en charge de la politique régionale, Danuta Hübner. Cette coopération vise aussi à accélérer la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, fixés en 2000 par l'ONU. Les membres de l'organisation se sont engagés à réaliser ces huits objectifs d'ici à 2015. Il s'agit plus particulièrement de faire reculer la pauvreté et les inégalités dans les pays pauvres ou émergents. Pour le sous-secrétaire des Nations unies, Bruce Jenks, « la contribution des régions permettra de comprendre plus facilement la situation d'un pays ».

Amandine Rancoule