La compagnie maritime bientôt fixée sur son sort

— 

La SNCM pourrait être fixée sur son sort ce jeudi. Deux jours après le versement par l'Etat d'une avance sur trésorerie de 10 millions d'euros, la Cour de justice européenne doit, en effet, rendre sa décision sur la légalité des aides publiques que la compagnie a perçues en 2006 lors de sa privatisation. Ce sont 440 millions d'euros qui sont en jeu. Si Bruxelles condamne l'entreprise à reverser l'intégralité de cette somme, l'avenir de l'entreprise semble scellé. Elle devrait être placée en liquidation judiciaire et renvoyé devant le tribunal de commerce. Plusieurs repreneurs se sont déjà manifestés comme Daniel Berrebi, dirigeant de Baja Ferries, une compagnie maritime basée en Floride. Selon le site lemarin. com, il propose de changer le nom de la compagnie, de conserver six bateaux, de se retirer de Toulon et de Nice et de réduire les effectifs quasiment de moitié.