Le nombre de suicides ne diminue pas en Paca

PREVENTION Améliorer le repérage des idées suicidaires et le suivi après une tentative de suicide. L'observatoire régional de la santé (ORS) a publié en février un état des lieux sur le suicide en Provence-Alpes-Côte d'Azur*. Chaque année dans la région, près d...

©2006 20 minutes

— 

Améliorer le repérage des idées suicidaires et le suivi après une tentative de suicide. L'observatoire régional de la santé (ORS) a publié en février un état des lieux sur le suicide en Provence-Alpes-Côte d'Azur*. Chaque année dans la région, près de 800 personnes mettent fin à leurs jours. La mortalité par suicide en Paca est inférieure à la moyenne nationale, mais le phénomène pourrait être sous-évalué : « Il n'est pas toujours facile de savoir si un décès est accidentel ou intentionnel, explique Aurélie Bocquier, responsable du pôle observation à l'ORS. Beaucoup de décès sont classés en cause "inconnue". »En Paca, la part de ces décès est plus importante que la moyenne, surtout chez les hommes. En l'état des statistiques, le nombre de suicides reste stable dans la région, comme dans le reste du pays, malgré les actions de prévention. Les professionnels de la santé appellent à mieux repérer les signes précurseurs d'un passage à l'acte : expression d'idées suicidaires, troubles dépressifs... « Cela suppose une sensibilisation des médecins généralistes, mais aussi de l'entourage : famille, amis, relations de travail », détaille Aurélie Bocquier. Une étude réalisée en 2002 a également montré que le suivi des patients après une tentative de suicide était encore insuffisant dans les urgences de la région. « La sortie de l'hôpital est un moment clé, assure Aurélie Bocquier. Il faut aider le plus possible le patient et sa famille, qui a souvent un sentiment de culpabilité. »

Frédéric Legrand