Marseille: la réforme scolaire n'est pas dans le rythme

education A une semaine de la rentrée, Marseille recrute encore des animateurs pour assurer le temps périscolaire du vendredi...

Amandine Rancoule

— 

La réforme des rythmes scolaires peine à s'appliquer à Marseille
La réforme des rythmes scolaires peine à s'appliquer à Marseille — P.Magnien / 20 Minutes

Marseille n’est pas prête pour la rentrée. Il reste plus de 3.000 titulaires du BAFA à recruter pour assurer les activités périscolaires du vendredi après-midi. «Il y a des annonces partout sur le bon coin, dans le métro, dans les journaux, raconte Danièle Casanova (UMP), l’adjointe à l’Education. Il n’y aura pas d’activités périscolaires le premier vendredi et je ne sais pas à quelle vitesse ça va se mettre en place». «Ça nous prendra jusqu’à la Toussaint, même au-delà», ajoute Jean-Claude Gaudin (UMP), le maire.

Et la mairie s’attend à un turn-over important des animateurs. «A 100 euros par mois, même dans les pays sous développés on ne propose pas ça. Dès qu’ils trouveront autre chose, ils partiront», estime Danièle Casanova.

Le syndicat Unsa territoriaux ville de Marseille a déposé un préavis de grève «pour une durée illimitée à compter du vendredi 5 septembre 2014». Il demande notamment un recrutement suffisant d’animateurs et agents d’animation pour couvrir tous les groupes scolaires.

Consulter les sites Internet des mairies de secteur

D’ici là, les parents d’élèves sont invités à consulter les sites Internet de leur mairie de secteur et à inscrire leurs rejetons aux centres aérés. Ils peuvent aussi se renseigner sur le site de la ville et auprès d’allô Mairie au 0810.813.813. Ils doivent aussi prévoir d’assurer le transport de leurs enfants entre l’école et le centre aéré car seules 7 % des écoles marseillaises font aussi centres aérés.

«Nous dire aujourd’hui qu’on n’est pas prêt, alors qu’on avait deux ans pour l’être, c’est inacceptable», pense Jean-Philippe Garcia, le président départemental de la FCPE. On prend en otages les parents et les enfants».

Pas de cantine le mercredi

Quelques jours avant les grandes vacances et après une première proposition d’organisation refusée par le rectorat, la Ville a finalement décidé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires. Les 74.000 petits Marseillais ont donc école le lundi, mardi et jeudi de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30 et le mercredi et vendredi de 8h30 à 11h30. L’accueil des enfants est assuré entre 7h30 et 8h30 et entre 16h30 et 17h30. Le mercredi une garderie est assurée jusqu’à 12h30. La cantine est assurée lundi, mardi, jeudi et vendredi. Dans le secteur de Samia Ghali, maire socialiste des 15 et 16e, les repas sont servis aux enfants «sur le budget de la mairie de secteur», précise le groupe socialiste dans un communiqué.