Marseille: Les règlements de compte en hausse, le taux d'élucidation aussi

FAITS DIVERS Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve était en visite à Marseille...

M.P. avec AFP

— 

French Interior Minister Bernard Cazeneuve arrives for a press conference at the police headquarters in Marseille on July 22, 2014, after meeting with police officers of the Bouches-du-Rhone department, including officers from the investigation department tasked with solving homicide cases. Cazeneuve said during the press conference that "there is no general prohibition of demonstrations in France," referring to the ban of four pro-Palestinian demonstrations over the weekend. "We had sufficient evidence demonstrating the risk of misconduct," explained the minister. AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
French Interior Minister Bernard Cazeneuve arrives for a press conference at the police headquarters in Marseille on July 22, 2014, after meeting with police officers of the Bouches-du-Rhone department, including officers from the investigation department tasked with solving homicide cases. Cazeneuve said during the press conference that "there is no general prohibition of demonstrations in France," referring to the ban of four pro-Palestinian demonstrations over the weekend. "We had sufficient evidence demonstrating the risk of misconduct," explained the minister. AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT — AFP

Au lendemain de l’annonce de plusieurs interpellations liées à de récents règlements de compte, le ministre de l’Intérieur s’est rendu mardi à Marseille pour «faire un point sur l’élucidation de ces faits graves».

Entouré du préfet de région, Michel Cadot, du patron de la police judiciaire, Christian Sainte, et du préfet de police, Jean-Paul Bonnetain, Bernard Cazeneuve a affirmé que le taux d’élucidation des règlements de compte dans les Bouches-du-Rhône s’établissait à 45 % en 2013. En 2012, ce taux ne dépassait pas 20 %.

A la hausse

En revanche, le ministre n’a pas évoqué les chiffres de cette année. Selon Christian Sainte, le taux d’élucidation s'établit à seulement 25% pour les six premiers mois de 2014. Autre mauvaise nouvelle: le nombre de règlements de compte est reparti à la hausse cette année.

Selon le ministre de l’Intérieur, il y en a eu quatre de plus que l’année dernière. «Mais la tendance générale est baissière», affirme Cazeneuve. Depuis le début de l’année, les Bouches-du-Rhône ont été le théâtre de 14 règlements de compte (dont trois en juillet). En 2013, la préfecture de police en avait compté 17, contre 24 en 2012.

Trois interpellations

Le procureur de la République, Brice Robin, a annoncé lundi que trois personnes ont été interpellées, mises en examen puis écrouées dans le cadre de plusieurs règlements de comptes.

Deux personnes ont été arrêtées pour l’assassinat de Franck Sanchez, 34 ans, dont le corps a été retrouvé dans le coffre d’une voiture calcinée. Une troisième personne a été arrêtée pour le meurtre de Karim Regaoui, 36 ans, tué par des hommes à scooter devant un bar du quartier Saint-Antoine (15e).