Toujours pas d’accord entre la ville de Marseille et l’OM

VELODROME Le loyer du nouveau stade fait toujours polémique...

Amandine Rancoule

— 

Le stade Vélodrome de Marseille, le 26 octobre 2013.
Le stade Vélodrome de Marseille, le 26 octobre 2013. — M. Pisano / Sipa

Les discussions se poursuivent cette semaine entre la ville de Marseille et le club de football phocéen à propos du loyer du nouveau stade Vélodrome. Sur une préconisation de la chambre régionale des comptes, le conseil municipal a approuvé le 30 juin une délibération portant à 8 millions d’euros la redevance annuelle demandée à l’OM, soit 381.000 euros par match.

Depuis le début des travaux en juin 2011, l’OM payait un loyer de 50.000 euros par an seulement. «Le stade Vélodrome ne peut plus être mis à disposition du club pour des montants aussi modestes», souligne la chambre régionale des comptes dans un rapport rendu public en septembre 2013.

«Stade de repli»

«L’OM n’a pas les moyens de jouer au stade Vélodrome, a estimé au début du mois Philippe Pérez, le directeur général du club, sur le site de l’OM. Nous n’avons pas d’autre recours que de lancer la recherche d’un stade de repli.»

Depuis la rumeur s'amplifie: l'OM pourrait évoluer au stade de la Mosson de Montpellier, ou dans celui de Gerland à Lyon... «Nous ne savons toujours pas où nous allons jouer», souligne-t-on mardi à l’OM.

Restent que les statuts de l’association OM obligent le club à évoluer au Vélodrome, propriété de la mairie.