Le festival de Marseille durement impacté par le mouvement des intermittents

CULTURE La CGT spectacle lance un appel à la grève samedi...

A Marseille, Amandine Rancoule

— 

Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.
Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. — Capture d'écran Googlemap

Alors que le tribunal de grande instance de Paris, saisi par la CGT, a rejeté toute suspension de la nouvelle convention chômage entrée en vigueur le 1er juillet, la CGT spectacle a lancé un nouvel appel à cesser le travail samedi. Le syndicat entend ainsi maintenir la pression sur le gouvernement et les partenaires sociaux pendant la concertation en vue d'une refonte du régime d'indemnisation chômage des intermittents.

«J’espère que la représentation de clôture du festival samedi soir pourra avoir lieu», indique Apolline Quintrand, la directrice du festival de Marseille, dont la 19e édition a été fortement perturbée par le combat des intermittents.

«L’édition, la plus mouvementée, triste et déchirante depuis sa création»

Elle dresse un bilan morose de cette «édition, la plus mouvementée, triste et déchirante depuis sa création». «Nous avons relayé le combat des intermittents mais nous ne sommes pas tombés d’accord sur les moyens de lutte et d’action, relate Apolline Quintrand. Le dialogue a été impossible et le climat social de cette ville, avec le conflit de la SNCM, a peut-être rendu les choses confuses.» Seulement huit spectacles ont pu être joués sur les 24 programmés.

«Lorsqu’il y a un panneau “spectacle annulé”, le public ne vient pas et on ne peut pas échanger», déplore la directrice.

Des pertes élevées

Sur les 15.000 places de ce festival consacré à la danse et aux arts, 5.000 ont été délivrées. Le déficit annoncé oscille entre 120.000 et 150.000 euros. Conséquence: les représentations pourraient être réduites à 20 au lieu de 24 en 2015, pour les 20 ans du festival, ou l’équipe être réduite.

Les festivals d'Avignon et d’Aix-en-Provence souffrent aussi d'un fléchissement des ventes de billets. A Avignon, où la grève du 4 juillet a retardé d'un jour l'ouverture du festival, le personnel doit se prononcer ce vendredi par un vote sur la suite du mouvement. Selon Olivier Py, le directeur du festival d'Avignon, le coût d'un spectacle annulé dans la Cour d'honneur est de 45.000 euros en billetterie. A Aix-en-Provence, le festival international d’art lyrique connait aussi des débuts difficiles. Chaque opéra annulé coûte 150.000 euros à l'organisation.