Un plan serait en cours de discussion

— 

Mardi soir, les négociations continuaient en préfecture entre les représentants de l'intersyndicale de la SNCM et ceux de Transdev, l'actionnaire majoritaire de la compagnie maritime. Selon des sources concordantes, un plan serait discuté : un moratoire serait prévu jusqu'à la fin de l'année, suspendant toute procédure judiciaire et permettant de travailler sur une solution de reprise. Mais ce plan serait bloqué par l'actionnaire qui exige «de passer par la case procédure de redressement», indiquent ces sources proches des négociations. Les représentants de salariés souhaitent un «cadre sécurisé», soit pas de recours au tribunal de commerce, interprèté comme la voie d'un démantèlement. Au 16e jour de grève, les acteurs économiques s'alarment des «conséquences». Les bateaux de croisière se déroutent du port, par crainte d'un blocage. Environ 30 000 passagers de ferries et 37 000 croisiéristes ont ainsi évité de débarquer.