Laurent Cardona, loin du sifflet

Camille Belsoeur

— 

Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.
Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. — Capture d'écran Googlemap

Sur la plage du Prado, dimanche après-midi, le Top 14, ses pelouses vertes et ses montagnes de muscles semblait loin. Très loin. Après une saison marquée par l'épisode Bernard Laporte, qui l'avait qualifié de «pipe» et «d'incompétent» après une défaite de Toulon face à Grenoble le 4 janvier 2014, Laurent Cardona, arbitre professionnel français, respire l'air marin. De l'autre côté du sifflet. Sur le sable du Prado, l'arbitre de 37 ans participe au tournoi de beach rugby avec l'équipe des Minots de Marseille. «Pour moi le beach rugby en juillet, c'est l'idéal pour basculer dans ma préparation de la saison prochaine de manière ludique, confie Laurent Cardona. En tant qu'arbitre je ne peux pas pratiquer le rugby à XV ou à VII, il y a trop de risques de blessures. Mais le beach rugby s'est parfait. Il n'y a pas de plaquages, et pas trop de risques de se péter quelques choses.» Et ce bol d'air, de l'autre côté du sifflet, Laurent Cardona l'apprécie après une deuxième moitié de saison où il a été sous le feu des projecteurs. Même si, «avec Mourad Boudjellal et Bernard Laporte on s'est vu avant la fin de saison, et on a mis les choses à plat», raconte-t-il.

«Il était affecté»


«Quand je lui ai demandé d'être le parrain de cette édition de beach rugby five (étape française du circuit européen), Laurent était très heureux, note Lionel Laugier, organisateur de l'épreuve. De l'extérieur il ne laissait pas paraître grand-chose après cette affaire avec Bernard Laporte et Mourad Boudjellal, et il a d'ailleurs très bien répondu sur le terrain. Mais au fond de lui, il était affecté», poursuit Lionel Laugier, très proche de Cardona. À côté, sur le terrain de sable, l'arbitre s'éclate, balle en main.

■ Les Marseillais en vainqueurs au Prado

Le circuit de l'European Beach Rugby Association (Allemagne, Espagne, Belgique, France, Portugal et Italie) faisait étape à Marseille sur la plage du Prado ce weekend. C'est l'Oval beach, l'équipe de Marseille, qui l'a emporté dans le tournoi de beach rugby que disputait 10 équipes. C'est la deuxième année consécutive que les Marseillais l'emportent à domicile. Et ils sont en course pour remporter le circuit européen du beach rugby, qui se joue à cinq.