Des poubelles ne sont pas ramassées

— 

La communauté urbaine de Marseille (MPM) a condamné mercredi dans un communiqué «le refus des agents de reprendre la collecte des ordures ménagères après expiration du préavis de grève». Dans certains secteurs du centre-ville, les poubelles n'ont pas été ramassées depuis lundi. Les syndicats avaient déposé un préavis de grève de vingt-quatre heures dans le cadre des discussions sur le contrat local de propreté. Le président de MPM, Guy Tessier (UMP), en propose un nouveau, applicable à la rentrée. Dans ce document se trouve notamment la suppression du «fini-parti», la pratique qui permet aux éboueurs de quitter leur poste une fois qu'ils jugent leur travail terminé. Guy Tessier veut désormais les astreindre à sept heures et demie de travail quotidiennes : «Le dialogue continue avec les organisations syndicales dans la perspective du comité technique paritaire le 8 juillet», explique-t-il. Le rapport sera soumis à délibération au conseil communautaire du 18 juillet.