Marseille: Un « bar musical » sème la panique dans les calanques

ENVIRONNEMENT Les travaux de terrassement ont déjà démarré...

Mickaël Penverne

— 

Marseille, le 24 juin 2014, une boite de nuit en construction aux Goudes
Marseille, le 24 juin 2014, une boite de nuit en construction aux Goudes — Mickaël Penverne / 20 Minutes

Le Parc des calanques va-t-il accueillir un « bar musical » ? Depuis quelques semaines, les habitants de la petite calanque de l’Escalette, située entre Montredon et las Goudes, s’inquiètent des travaux opérés sur le terrain du blockhaus du Belvédère. Des tonnes de pierre ont été versées, des buses de canalisation ont été posées et une structure métallique a été installée, sans doute pour accueillir un plancher. Le propriétaire des lieux, la SCI Levakis, souhaite construire ici un « bar musical » en plein air, ouvert de 19 h à 2 h, pendant la saison estivale.

Pas de veto à la mairie

« Cette histoire est stupéfiante, suffoque Christophe, un des riverains de la calanque. On veut installer en plein cœur du Parc, en pleine zone Natura 2000, en bordure du littoral, une boîte de nuit ! Mais le plus étonnant, c’est que le maire de secteur était au courant et nous a dit qu’il n’y opposerait pas ». En effet, Yves Moraine ne met pas son veto : « On ne peut se plaindre que Marseille est un désert nocturne et refuser l’ouverture d’un bar, justifie-t-il. En revanche, ce projet ne pourra se faire que s’il respecte la réglementation en matière d’urbanisme et d’environnement ». Le dossier est toujours à l’instruction au service de l’urbanisme de la mairie et au Parc des calanques. « Il doit passer devant le conseil scientifique puis le Conseil économique et social du Parc, explique son directeur, François Bland. Mais a priori, ce type d’activités paraît peu compatible avec les valeurs du parc ». Réponse définitive cet été.

Un PV déjà dressé

Aucune autorisation n’a encore été donnée et pourtant, des travaux ont commencé. Le Parc des calanques a donc effectué une « opération de contrôle » et dressé un premier procès-verbal.