Le chantier de la L2 démarre

Mickaël Penverne

— 

Les premiers travaux de la L2 ont démarré dans les années 90.
Les premiers travaux de la L2 ont démarré dans les années 90. — P. Magnien / 20 Minutes

Les Marseillais l'attendent depuis trente ans. Les travaux de la rocade L2, dont la première déclaration publique date de 1983, vont enfin être finalisés.

La L2 sera une autoroute 2X3 voies qui permettra de relier l'A7 à l'A50. Elle est divisée en deux parties. La L2 Nord, longue de 4, 5 km, reliera les Arnavaux au quartier de Frais Vallon. La L2 Est, longue de 5, 2 km, assurera la liaison Frais Vallon-A50. Environ 100 000 véhicules sont attendus chaque jour sur cette rocade.

Les premiers coups de pioche seront donnés en juillet. Au Nord, une partie du Marché d'intérêt national (MIN) va d'abord être détruite. La barre Picon C connaîtra le même sort. Parallèlement, des travaux sur les réseaux commenceront rue de la Busserine. A l'Est, l'échangeur Florian sera finalisé pendant que plusieurs chantiers s'ouvriront à la Parette, Clérissy, la Fourragère, Saint-Barnabé et Montolivet.

Les travaux, qui devraient durer jusqu'en 2016-2017, changeront profondément la physionomie de la ville. Cinq «points d'échanges» seront construits ainsi que deux échangeurs d'entrée et de sortie. Entre 400 et 600 personnes seront employées à temps plein pendant trois ans.

Une «plateforme» dédiée à l'emploi sera ouverte en octobre. «Il y aura des recrutements dans les quartiers mais ils seront calculés en fonction des disponibilités», a indiqué mardi Inouk Moncorgé, directeur général de la Société de la rocade L2, filiale notamment de Bouygues. Au total, le budget de ce chantier s'élève à 620 millions d'euros. Et «il n'est pas prévu de le dépasser», selon Inouk Moncorgé.