Un Hard Rock Café attendu

Amandine Rancoule

— 

L'enseigne américaine a investi 6 millions d'euros à Marseille.
L'enseigne américaine a investi 6 millions d'euros à Marseille. — Yann Bouvier

Les travaux ont débuté depuis une semaine sur le cours Estienne-d'Orves, dans l'ex-garage GGM. A cet emplacement, le Hard Rock Café devrait ouvrir sa partie restauration avant la fin de l'année. «Nous avons une surface de 1 600 m2, précise Yves Pleindoux, le directeur. Ce qui en fait le plus grand d'Europe.» Une enseigne locomotive espèrent les restaurateurs.

«Déplacer le centre-ville»


«Il n'y a pas trop de vie dans ce coin de la place, une telle enseigne peut attirer, estime Mathieu Paoli, le propriétaire de La Crêperie, à côté du futur Hard Rock Café. La place va aussi être rendue totalement piétonne avec l'installation de la terrasse du nouveau restaurant.» Plus loin, un autre gérant compte sur le nouvel arrivant pour «déplacer le centre-ville vers cette partie du cours». «Les touristes restent finalement vers la partie MuCEM et quai de la mairie, pense-t-il. Cette grande enseigne peut les faire venir jusqu'à nous.» En attendant la foule, les nuisances dues aux travaux auraient tendance à faire fuir. «Les travaux au marteau-piqueur reprennent à 13 h : les clients viennent une fois, mais préfèrent ensuite un lieu plus tranquille», souligne Mathieu Paoli. En pleine saison estivale, le dérangement pourrait bien coûter cher.

■ Histoire

Le Hard Rock Café s'installe à la place de l'ancien parking GGM. A l'intérieur, 300 m2 de voûtes datant du XVIe siècle : les boulangeries royales, sous Louis XVI, alimentaient l'Arsenal des Galères.