FAIT DIVERS

Vingt-deux balles tirées sur les Baumettes

Une rafale d'arme automatique a été tirée mercredi soir contre la porte d'entrée de la maison d'arrêt des Baumettes, sans faire de victime, a-t-on appris hier. Les enquêteurs ont relevé vingt-deux impacts de 9 mm. Les balles n'ont pas perforé la port...

Une rafale d'arme automatique a été tirée mercredi soir contre la porte d'entrée de la maison d'arrêt des Baumettes, sans faire de victime, a-t-on appris hier. Les enquêteurs ont relevé vingt-deux impacts de 9 mm. Les balles n'ont pas perforé la porte de tôle renforcée, utilisée habituellement par les personnels de la prison et les familles des détenus qui se rendent au parloir. Claude Asset, directeur régional de l'administration pénitentiaire, s'est dit « très soucieux » quant à la sécurité des personnels de la prison, « facilement attaquables » et qui ne sont pas armés quand ils franchissent les portes. « Compte tenu du nombre de détenus aux Baumettes, il y a des années que nous réclamons une compagnie de police en permanence à proximité », ont rappelé les syndicats FO et CFTC pénitentiaires. Le directeur a déclaré soutenir cette demande, mais « comprendre la charge que cela représente ». La dernière agression de ce type contre la prison remonte à 1997. Aucune piste n'est pour l'instant avancée pour expliquer ce mitraillage.

F. L.