Le baroud d'honneur de «Souley»

Camille Belsoeur

— 

Le défenseur de l'OM, Souleymane Diawara, lors d'un match au stade Vélodrome, le 17 août 2013 contre Evian.
Le défenseur de l'OM, Souleymane Diawara, lors d'un match au stade Vélodrome, le 17 août 2013 contre Evian. — Karine Villalonga/SIPA

Si Souleymane Diawara a disputé son dernier match sous les couleurs de l'OM face à Lyon dimanche (4-2) alors cela restera comme un magnifique jubilé. Dans le cas inverse, si le défenseur sénégalais est à nouveau dans le onze face à Guingamp pour le dernier match de la saison samedi 17 mai au Vélodrome, et plus encore s'il prolonge à l'OM l'an prochain, ce match face à l'OL restera comme son retour au premier plan. Le genre d'alchimie qui transforme le plomb en or, tellement Diawara n'était plus que l'ombre de lui-même depuis des mois. Avant sa prestation sublime face aux Lyonnais – tant défensivement en écœurant à lui seul Gomis qu'offensivement avec son coup de boule pour l'ouverture du score –, «Souley» n'avait plus joué depuis le 16 février et un match à Saint-Etienne.

«Dieu seul sait»


«Quel exemple pour les jeunes joueurs de cette équipe, ce retour exceptionnel de Diawara !, s'exclame le consultant d'OM TV Jean-Marc Ferreri. Il était là sur tous les centres de Lyon. On aurait pu penser qu'il aurait dû jouer tous les matchs de l'OM.» Son entraîneur José Anigo mettait, lui, en avant la présence du défenseur marseillais toujours investi dans le groupe, même sans temps de jeu. «Je suis content pour Souley, car vu ce qu'il a produit à l'OM dans sa carrière, il le mérite. C'est un grand professionnel en permanence dans ce vestiaire même s'il ne joue pas. Souley, c'est vraiment un bon mec.» Si son futur ne s'écrit sans doute pas à Marseille où il arrive en fin de contrat en juin, Diawara (35 ans) a lancé un message dimanche à la sortie des vestiaires : «J'ai envie de connaître Bielsa et le nouveau stade. Mais Dieu seul sait.»

■ Marcelo Bielsa veut convaincre Heinze

La venue de Marcelo Bielsa à l'OM officialisée, la principale inconnue désormais demeure la composition du staff technique de l'entraîneur argentin. Si Diego Reyes semble partant quasi certain, «El Loco» n'aurait pas abandonné l'idée de s'attacher les services de Gabriel Heinze, selon une information du quotidien L'Equipe. Si Heinze avait refusé une première offre de Bielsa, ce n'est peut-être pas fini.