François-Emmanuel Blanc: «Plus de cinq millions d'euros d'économies pour la CPAM 13»

SANTE Entretien avec le Directeur général de la CPAM 13

©2006 20 minutes

— 

François-Emmanuel Blanc

Directeur général de la CPAM 13.

La vente de médicaments génériques a grimpé de vingt points en quinze jours dans le département. Comment l'expliquez-vous ?

Nous avons organisé une campagne de sensibilisation auprès du public et des professionnels juste avant que le tiers payant soit réservé aux génériques [depuis le 15 janvier]. L'an dernier, 60 % des médicaments achetés étaient des génériques, aujourd'hui c'est 79 %, contre 71 % en moyenne nationale.

Combien cette hausse permet-elle d'économiser ?

Plus de cinq millions d'euros, sur un budget annuel de cinq milliards pour la CPAM 13.

Existe-t-il des disparités dans cette consommation ?

Les grandes villes achètent moins de génériques. Certains arrondissements aussi, mais ce n'est pas une question de richesse : le 8e et le 16e en utilisent tous deux moins.

Recueilli par F. L.