LyondellBasell ferme définitivement sa raffinerie

Mickaël Penverne

— 

La société avait cessé son activité de raffinage en janvier 2012.
La société avait cessé son activité de raffinage en janvier 2012. — P. Magnien / 20 Minutes

La raffinerie LyondellBasell à Berre-l'Étang va fermer ses portes. Le groupe éponyme a annoncé mercredi l'échec des négociations avec la société Sotragem pour reprendre l'usine. «Après une analyse rigoureuse, l'offre ne présente pas de conditions commerciales acceptables et ne présente aucune garantie pour un redémarrage effectif de la raffinerie», justifie LyondellBasell dans un communiqué. Le groupe a donc décidé de cesser pour de bon l'activité de raffinage qui était à l'arrêt depuis 2012. «La raffinerie ferme mais pas le site, précise la direction. Nous allons continuer d'investir pour développer notre cœur de métier, c'est-à-dire la production de matières premières de plastique». Il n'y aura pas de licenciement, ajoute-t-elle. Une vingtaine de personnes travaillaient encore à l'entretien de l'usine. «Il n'y aura peut-être pas de perte d'emplois, répond Patrick Sciurca, porte-parole de l'intersyndicale. Mais en mettant fin de façon unilatérale aux négociations, ils empêchent la création d'au moins 300 emplois». Selon le syndicaliste, les dirigeants de LyondellBasell «n'ont, en réalité, jamais voulu vendre». «Nous, on croit à l'offre de Sotragem et on va tout tenter pour les faire revenir à la table des négociations», prévient Patrick Sciurca. La fermeture de la raffinerie LyondellBasell risque d'en annoncer d'autres. Celles de Fos, La Mède et Martigues battraient également de l'aile. «Il y a la conjoncture internationale et il y a surtout une capacité de production très importante au niveau mondial, souffle un élu de la région, poursuit le porte-parole. En résumé, le raffinage, c'est mal barré.»