Douze millions d'euros contre l'autisme

— 

L'Agence régionale de santé (ARS) a présenté le volet Paca du Plan autisme préparé par l'ancienne ministre déléguée aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti. Celui-ci alloue 12 millions d'euros sur quatre ans pour créer une cinquantaine de places dans les services d'éducation spéciale et de soins à domicile, une centaine de places dans les structures pour adultes et une vingtaine de places pour l'accueil temporaire. Une enveloppe de 1, 1 million d'euros va être dégagée pour les centres d'action médico-sociale précoce, une autre de 2, 5 millions d'euros dédiés «au renforcement» des établissements d'accueil et une dernière de 1, 7 million d'euros pour les unités d'enseignement. Avec ce 3e plan autisme, la France tente de rattraper son retard. «Ce sera difficile de le combler parce qu'il est important, reconnait Dominique Gauthier, directrice de l'offre médico-sociale de l'ARS. Mais ce plan crée quand même de nouvelles places et renforce celles qui existent déjà.»