Un « fada » annoncé à Marseille

Camille Belsoeur

— 

Marcelo Bielsa, l'actuel entraîneur de l'Athletic Bilbao, alors qu'il était sélectionneur du Chili, le 28 juin 2010, conte le Brésil, à Johannesburg.
Marcelo Bielsa, l'actuel entraîneur de l'Athletic Bilbao, alors qu'il était sélectionneur du Chili, le 28 juin 2010, conte le Brésil, à Johannesburg. — Themba Hadebe/AP/SIPA

Entre l'entraîneur argentin Marcelo Bielsa et l'OM, les discussions sont très avancées. Mais «rien n'est fait», comme l'a avoué José Anigo mercredi à la Commanderie. Pourtant, le président Vincent Labrune n'est pas loin de réussir son coup d'attirer un entraîneur de renom du côté du Vélodrome. Car la cote de Marcelo Bielsa est haute en Europe. D'abord grâce à son aventure à succès avec l'Athletic Bilbao (2011-2013), où il a réussi autant en termes de résultats (même si Bilbao a perdu deux finales) qu'en termes de jeu. Sur la pelouse de San Mamès, l'équipe basque, organisée dans un offensif 3-4-3 avec Bielsa, a offert durant deux saisons une réplique du jeu chatoyant du grand Barça.

«Des séances très dures»


Pour Aymeric Laporte, jeune joueur français de Bilbao qui a connu Bielsa lors de la saison 2012-2013, le coach argentin «est un technicien qui adore le football.» «Mais il est très sérieux. Ces séances d'entraînement sont très dures et les veilles de match sont synonymes de longues séances vidéo, nous confie-t-il. Quand tu es un jeune joueur, tu progresses vraiment avec lui.» Toutefois, «ce n'est pas un joueur proche de ses joueurs, il garde la distance», précise Laporte. Son surnom, «El Loco » (le fou), lui vient d'ailleurs de sa méthode d'entraînement qui consiste à faire répéter à ses joueurs des centaines de fois les mêmes gammes. Lors de son passage sur le banc du club mexicain du CF Atlas, le défenseur Pavel Pardo avait révélé qu'il devait parfois exécuter 72 centres à la suite lors de certaines séances. Le coach idéal pour relancer des jeunes (Imbula, Lemina, Mendy) qui manquent de discipline ?

■ José Anigo sur le départ ?

Si Marcelo Bielsa, qui est connu pour diriger tout le domaine sportif dans les clubs où ils passent, vient à l'OM, quid de José Anigo, entraîneur intérimaire et directeur sportif de Marseille ? Mercredi matin en conférence de presse à la Commanderie, Anigo est resté évasif. «En ce qui me concerne, ce n'est pas le plus important que je sois là ou pas. L'important c'est de savoir si le club aura une bonne équipe, oui, un bon entraîneur, aussi.»