Mayol veut revoir Wilkinson

— 

Jonny Wilkinson face au Leinster.
Jonny Wilkinson face au Leinster. — C.Paris/AP/Sipa

À la 28e minute de l'éclatante victoire toulonnaise face au Leinster dimanche (29-14), les 15 525 spectateurs du stade Mayol se sont levés comme un seul homme pour saluer la sortie de Jonny Wilkinson, sur blessure. Un fait de jeu moins anodin qu'il n'y paraît. Le plus varois des Anglais, touché à l'ischio-jambier droit, ne refoulera peut-être jamais plus le gazon de Mayol. Lancé dans un calendrier démentiel, entre la H Cup et le Top 14, Toulon jouera en effet son dernier match à domicile de championnat à l'Allianz Riviera de Nice (face au Stade Français le 3 mai), et sa demi-finale de H Cup face au Munster à Marseille au Vélodrome (27 avril) - les demi-finales du Top 14 se jouant à Lille.

« Il a amené de la magie »


Si, comme c'est annoncé depuis plusieurs mois, Sir Jonny Wilkinson (34 ans) prend sa retraite en fin de saison, il ne mettra donc plus le pied à Mayol. Mais le demi d'ouverture anglais est resté évasif dimanche sur la question. «Je ne sais pas. C'est le dernier match de cette saison ici, mais on va voir comment cela se passe.» Dimanche, le président varois Mourad Boudjellal a également évoqué le sujet, sans se montrer beaucoup plus précis. «Je ne sais pas si Jonny va arrêter. Mais la vie sera compliquée sans lui. Il a amené une magie extraordinaire dans ce club. On connaît les années Wilkinson, je ne sais pas à qui appartiendront les années futures. On sait le cadeau que veut Jonny (le Brennus), et j'espère qu'on pourra le lui donner.» C.B