Boudjellal encense Jonny Wilkinson

— 

Si Jonny Wilkinson a manqué la transformation de l'égalisation vendredi en fin de match sur la pelouse du stade Marcel-Michelin face à Clermont (22-16), il reste le maître à jouer incontesté du RCT. Le président varois Mourad Boudjellal, qui ne sait toujours pas si son maestro anglais annoncera sa retraite en fin de saison, l'a encore rappelé lundi sur les ondes de la station RMC. «Mon souhait, c'est qu'il continue parce que je trouve qu'il en a encore dans le moteur, insiste le président toulonnais. Mais après, c'est sa décision personnelle. On n'a pas le droit d'imposer à quelqu'un de continuer, parce que le rugby est un sport qui est très violent, et où il y a un véritable don de soi. C'est un choix de vie, aussi, on ne peut pas l'imposer à quelqu'un et il faut aussi qu'il écoute son corps. Il a marqué un bel essai de 95 m il y a quelque temps, si Usain Bolt était derrière il ne l'aurait pas marqué mais il a montré qu'il courrait encore un petit peu vite.»