Les scénarios catastrophes de la SNCM

— 

L'hebdomadaire Le Marin a publié lundi les deux scénarios catastrophes envisagés par l'actionnaire principal de la compagnie, Transdev. Le premier prévoit des «ajustements» au plan long terme (PLT) préparé par la direction pour sauver l'entreprise. A savoir la suppression d'un navire sur la liaison vers le Maghreb, l'arrêt de la liaison Toulon-Corse en 2016 et la suppression de 210 emplois. Le second scénario est encore pire puisqu'il prévoit la liquidation judiciaire de la compagnie, le transfert de la délégation de service public vers la Corse dans une nouvelle structure qui aurait quatre navires, et la réduction des effectifs qui passeraient de 2 000 employés à 425. Selon Le Marin, ce scénario n'a pas été validé par l'Etat, qui est actionnaire avec Veolia de Transdev, mais il serait «toujours privilégié». L'intersyndicale a déposé un préavis de grève reconductible à compter de mercredi. Elle réclame une «table ronde» pour trouver de nouveaux actionnaires.