Des traces d'amiante encore relevées à la Criée

Amandine Rancoule

— 

Le théâtre de la Criée (7e) a été construit à la fin des années 1970 et a ouvert ses portes en mai 1981.
Le théâtre de la Criée (7e) a été construit à la fin des années 1970 et a ouvert ses portes en mai 1981. — P.Magnien / 20 Minutes

Des traces d'amiante ont à nouveau été découvertes la semaine dernière au théâtre national de la Criée (7e) lors d'aménagements intérieurs au niveau de la cage de scène. «Je voulais faire un trou et, comme à chaque fois, j'ai demandé des prélèvements : certains étaient positifs», indique la directrice Macha Makeïeff, encore «sonnée» et «sous le choc» par la nouvelle. Selon elle, la mairie a aussitôt été prévenue. «Elle se réserve des droits de poursuites contre les entreprises» ayant effectué le désamiantage entre 2008 et 2011, précise la directrice. Car il y a six ans, de l'amiante a déjà été trouvé dans le lieu culturel lors de travaux de remise aux normes des installations électriques, notamment dans la cage de scène de la grande salle, et dans les locaux techniques. Les gaines de ventilation et de chauffage contenaient également de l'amiante friable, considéré comme dangereux. Le théâtre a fermé partiellement un temps puis a joué une saison hors les murs. Cette fois-ci, pour assurer la sécurité du personnel, la directrice a pris les devants. «Le restaurant, le hall et la petite salle restent ouverts, mais nous devons jouer ailleurs certains autres spectacles», explique Macha Makeïeff. De nos jours déménage à la Friche, Deux Shakespeare, de la compagnie Propeller, et Le Misanthrope, mis en scène par Jean-François Sivadier, cherchent des lieux d'accueil à Marseille. Les travaux de réfection du hall sont toujours prévus de mai à janvier, obligeant déjà certains spectacles à se jouer hors des murs. Les travaux de désamiantage devraient se faire dans ce laps de temps.