Le Vélodrome dans la municipale

— 

Dans la dernière ligne droite de la campagne pour les élections municipales, plusieurs candidats ont légèrement changé leur fusil d'épaule vis-à-vis de leur position sur le futur du stade Vélodrome. Tour d'horizon des positions des principaux candidats sur le sujet.

> Jean-Claude Gaudin (UMP). Le maire sortant estime toujours que le stade doit rester l'unique propriété de la ville. «Le Vélodrome appartient aux Marseillais comme la Bonne-Mère, le Pharo et le Vieux-Port», a-t-il coutume de dire.

> Patrick Mennucci (PS). Le grand rival de Jean-Claude Gaudin martèle son désir de vendre le Vélodrome qui coûte trop cher à la ville selon lui (12 millions par an sur 35 ans). «Si je suis élu, je ferai voter une délibération par le conseil municipal permettant une vente dès le mois de mai.» L'enceinte serait vendue soit à l'OM, soit à un investisseur privé extérieur.

> Pape Diouf. L'ancien président de l'OM, leader d'une liste sans étiquette, est lui aussi favorable à une vente du Vélodrome. C.B.