Les travaux déraillent à la gare routière

©2006 20 minutes

— 

« Depuis le début des travaux de la gare routière, les voyageurs sont perdus, les voitures stationnent en double file, les bus bouchent la rue... C'est un vrai boxon », tempête Gilles, un habitant du quartier Saint-Charles (1er). Et la situation ne semble pas près de s'améliorer. Selon le conseil général, maître d'ouvrage et maître d'oeuvre de la nouvelle gare routière, « les travaux ont pris plusieurs mois de retard et la nouvelle gare ne devrait être terminée qu'autour du mois de juin ».

Une partie des travaux, commencés en novembre 2005, est interrompue jusqu'en février : « Le chantier de la SNCF, sur la place Victor-Hugo, en face de l'université, gêne celui de la gare routière. On attend donc qu'il soit terminé pour reprendre les aménagements », précise-t-on au conseil général. Conséquence, usagers et automobilistes s'y perdent. « La gare est mal indiquée et on ne peut même pas se faire déposer tellement la rue est étroite », estime un voyageur. Malgré la création d'une voie de bus rue Léon-Gozlan, la circulation reste difficile, autant pour les piétons que pour les voitures. La proximité d'écoles et la sortie piétonne de la gare ferroviaire contribuent à l'encombrement et posent aussi des problèmes de sécurité. « Les bus entrent et sortent au même endroit, regrette un agent d'accueil. Aux heures de pointe, il faut parfois gérer le virage serré de trois bus qui arrivent en même temps. » Un problème qui devrait être résolu à terme avec la mise en place d'une sortie indépendante.

Amandine Rancoule

La ligne Marseille-Aix part de la porte d'Aix, celles de Marseille-Vitrolles et de Marseille-Aix (RN 8) du bd Nédelec et celle de Marseille-Aéroport du boulevard Narvik. Rens. au 08 91 02 40 25.