Le voile, question sensible

Camille Belsoeur

— 

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. — Toshifumi Tikamura / AFP

Coup de tonnerre dans le monde du football, la Fédération internationale de football (FIFA) a officiellement intégré dans les règles du football la possibilité de porter le voile - ou le turban - samedi. Une décision qui n'a pas changé la position de la Fédération française de football (FFF), qui avait interdit, il y a deux ans, à ses licenciées le port du voile afin «de respecter les principes constitutionnels et législatifs de laïcité» qui prévalent dans l'Hexagone.

« On suit le réglement »


À Marseille, où une proportion importante des joueuses des équipes féminines est musulmane (sans qu'il existe de statistiques sur le sujet), la question est peut-être plus sensible que nulle part ailleurs en France. Du côté du FA Marseille Féminin, le plus grand club amateur de football entièrement dédié aux femmes de la ville, la présidente Claude Cocchi explique être parfois confrontée à la question du port du voile. «Il y a plusieurs filles qui sont musulmanes dans l'équipe mais aucune ne porte le voile sauf une jeune fille mineure qui évolue au poste de gardien. Elle porte une coiffe.»Islem Ben Chaabane, l'un des joueuses de l'équipe première, qui évolue en D2, est partagée. «Je connais plusieurs filles qui jouent dans la rue au foot mais ne peuvent pas prendre de licence car elles sont musulmanes et elles n'envisagent pas de jouer sans un voile, raconte la jeune femme. En tant que musulmane je suis à la fois pour le port du voile dans le foot, et contre car si l'on commence à autoriser le voile, n'y aura t-il pas des dérives ensuite ?» À la tête du district de Provence, Michel Gau affirme ne jamais avoir eu de demandes spécifiques. «Je ne suis pas contre, mais on suit évidemment le règlement de la FFF. Si je reçois une demande un jour, j'en parlerai d'abord au service juridique de la Fédération.»

■ Deux grands clubs

La ville de Marseille compte deux clubs de football féminin de haut niveau. D'abord, l'équipe féminine et professionnelle de l'OM, qui évolue en D1. Et le FA Marseille Féminin (12e), qui évolue en D2.