A Aubagne, la gratuité est devenue rentable

— 

La 1re rame du tramway d'Aubagne a été livrée jeudi soir. Construite à la Rochelle et décorée par l'artiste Hervé Di Rosa, elle va être testée avant d'être mise en service à la rentrée. Ce tram fait partie d'une refonte globale des transports en commun entamée en 2009. Cette année-là, l'agglomération est passée à la gratuité pour tous. «L'objectif était d'agir sur la pollution et de rendre tout le monde égal devant ce service», explique le maire d'Aubagne, Daniel Fontaine (PCF). Cinq ans après, le nombre de voyages est passé de 1, 9 million à 4, 7 millions, et plus de 1 200 trajets en voiture sont économisés chaque jour. «La mesure est financée par le» versement transport «versée par toutes les entreprises de plus de 9 salariés et qui rapporte plus de 2, 2 millions d'euros par an.» Quand la ville a dépassé 100 000 habitants, le taux de cette taxe est passé de 0, 8 à 1, 8 %, ce qui permet de couvrir largement la perte des recettes «, explique Fontaine. Selon le maire, la gratuité n'a qu'un seul effet pervers :» A la sortie des écoles, il y a trop de mamans avec des poussettes pour pouvoir entrer dans les bus. «