Pour rattraper son retard, la CAF limite l'accueil

Caroline Delabroy

— 

Au siège de la CAF, 215, chemin 
de Gibbes à Marseille (archives).
Au siège de la CAF, 215, chemin de Gibbes à Marseille (archives). — P. Magnien / 20 Minutes

Cela devient la règle, à tel point que la direction de la Caisse d'allocations familiales (CAF) des Bouches-du-Rhône parle même d'une «habitude de fonctionnement». Durant toutes les petites vacances scolaires, les allocataires trouveront donc porte close aux maisons sociales de proximité. «Ce sont des périodes où nous avons moins de visites, nous préférons mobiliser les personnels sur le traitement des dossiers», avance Aline Rouillon, sous-directrice en chef du service aux allocataires.

Deux à trois mois de retard


Près de 100 000 dossiers sont en souffrance, ce qui représente deux à trois mois de retard. Et si la CAF assure traiter sous dix jours ceux du RSA et de l'allocation aux adultes handicapés, l'attente est longue pour les allocataires, au nombre de 390 000 dans le département. Frédéric, tout jeune papa, ne cache pas son impatience : «Deux mois que l'on paie la nounou sans aides et qu'on ne peut même pas lui faire de bulletin de salaire, c'est la CAF qui donne un numéro employeur !» D'après Lionel Zaouati, secrétaire général CGT de la CAF 13, la situation est tout aussi tendue côté personnels. «Pour assainir durablement la situation, il faudrait au bas mot une centaine d'embauches», estime-t-il. Pour le syndicat, le projet de la direction de généraliser l'accueil sur rendez-vous ne constitue pas non plus une réponse adaptée, car «loin des missions de proximité». Cet accueil est expérimenté à La Valentine. Le site fait partie de ceux fermés pendant ces vacances de février.

■ Réouverture le 10

A Marseille, le siège, chemin de Gibbes, et les sites de la rue Malaval et de la rue du Berceau resteront ouverts à l'accueil du public. Les autres centres rouvriront le lundi 10 mars 2014.