Marseille: L'avenir de la formation centriste devient incertain

— 

Que reste-t-il du MoDem marseillais? Pendant que Jean-Luc Bennahmias et Christophe Madrolle annonçaient leur ralliement à Patrick Mennucci, une autre partie de la formation centriste, rassemblée autour de Childéric Muller, confirmait son soutien à Jean-Claude Gaudin. «Nous, démocrates marseillais, refusons de soutenir un Parti socialiste dont chacun connaît les turpitudes et les agissements», indique le conseiller municipal dans un communiqué. Dans quelques jours, Jean-Claude Gaudin présentera ses listes sur lesquelles seront présents les candidats officiels du MoDem «. La tension monte entre les deux camps depuis le début de l'année. François Bayrou ayant qualifié, début février, le PS marseillais de» force clanique, clientéliste, visant au contrôle absolu du pouvoir par son appareil et ses apparatchiks «. Aujourd'hui, Christophe Madrolle et Jean-Luc Bennahmias sont bien incapables de dire ce qu'il adviendra de la formation après les élections.» Ce qui est sûr, c'est qu'il y aura une explication de texte «, conclu Madrolle. Le MoDem doit réunir ce mardi son comité exécutif.