Sans autre abri qu'une toile de tente

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Une vingtaine de tentes, peut-être plus demain si rien ne bouge. Depuis samedi, plusieurs sans-abri se sont réfugiés dans le campement installé sur les pelouses de la Porte d'Aix par un collectif d'associations (le DAL, Les Enfants de Don Quichotte, Vie et Terre Solidarité). Une initiative organisée « faute de mieux » par ces bénévoles, qui suivent les sans-abri toute l'année. « Chaque hiver, nous montons des opérations pour les héberger, raconte Marc Gastaldello, membre du collectif. Ces deux dernières années, nous proposions des chambres d'hôtel. Nous avons aussi loué des gros bateaux et des appartements. Cette année, nous avons négocié pour obtenir des locaux administratifs de la mairie, mais ça n'a pas abouti. D'où les tentes. »

Comme dans d'autres villes, les associations, signataires de la charte des Enfants de Don Quichotte, espèrent dépasser l'urgence et obtenir une aide concrète des pouvoirs publics. « On a besoin de réponses immédiates, poursuit Marc Gastaldello. Demain, on va installer ici des douches, des sanitaires... Ils vont devoir réagir. » La population est invitée à intervenir. « Nous avons besoin de tentes, de médicaments, de dons... On peut aussi simplement passer, discuter », souligne Marc Gastaldello. Des actions de sensibilisation sont d'ailleurs prévues cette semaine.

S. H.

Un apéro-concert a lieu demain à 18 h 30 sur le campement. Deux appels aux dons sont prévus (à 10 h, auj. cours Julien et demain à la Plaine). Rens. 06 19 42 80 25.