Soubeyrand courtise Diouf

Amandine Rancoule

— 

Lisette Narducci (à gauche), aux côtés de Jacques Soubeyrand jeudi matin.
Lisette Narducci (à gauche), aux côtés de Jacques Soubeyrand jeudi matin. — P.Magnien / 20 Minutes

Une nouvelle candidature. Le gériatre Jacques Soubeyrand a présenté jeudi matin sa liste de rassemblement du Parti radical de gauche (PRG), dont le programme «n'est pas encore finalisé».

«Pas question d'accord»


L'annonce avait été éventée quinze jours plus tôt par Jean-Noël Guérini, le président socialiste du conseil général, éternel soutien de Lisette Narducci (PRG) dans le 2e secteur. «Ce jour-là, il était particulièrement en forme et ce n'était pas prévu», estime cette dernière. «Je ne connais pas personnellement Jean-Noël Guérini, affirme de son côté Jacques Soubeyrand, également président de l'Entraide. Mais ma fonction fait que je le vois parfois : je ne peux pas échapper à l'institution de laquelle les subventions dépendent étroitement.» En revanche, le candidat PRG assure s'entretenir avec Pape Diouf. «Nous avons une vision commune des choses et nous espérons arriver à un accord avant la fin de la semaine prochaine, indique-t-il. Si nous y arrivons, je me rangerai derrière lui.» «Il y a une demande de leur côté et les portes ne sont pas fermées, car la personnalité de Pape Diouf fait qu'il souhaite dialoguer, mais il n'est pas question d'accord», indique un proche de l'ex-directeur de l'OM. De toute façon, quoiqu'il arrive, Soubeyrand continuera «avec ou sans Diouf».