Les travaux continuent

Amandine Rancoule

— 

Face à la saturation du réseau ferroviaire, plusieurs travaux de maintenance et de renouvellement de voies sont encore prévus cette année. «Les infrastructures ne sont pas développées au même rythme que la population», souligne Jacques Frossard, le directeur régional de Réseau ferré de France (RFF). Au total, 350 millions d'euros sont investis cette année, dont 140 millions d'euros pour développer le réseau. Tour d'horizon des travaux les plus significatifs.

Marseille-Aubagne-Toulon. En créant une troisième voie, le but est d'augmenter la capacité de la ligne pour faire du train une alternative à la voiture. Elle va permettre le passage d'un train toutes les dix minutes aux heures de pointes et toutes les vingt minutes dans les haltes intermédiaires. A la fin de l'année, la desserte TER entre Marseille et Toulon pourra aussi passer de deux à quatre allers-retours par heure, soit un TER toutes les quinze minutes dans chaque sens.

Marseille-Vintimille. Cette ligne est la plus empruntée de la région. Des travaux de modernisation sont prévus d'ici à 2015 afin d'améliorer la régularité des trains. Les opérations de renouvellement des tunnels, 56, soit 17 kilomètres de longueur cumulée, sont programmés essentiellement la nuit.

Alpes du Sud. Sur la ligne Aix-Manosque-Briançon, 74 millions d'euros ont déjà été investis pour la modernisation des voies depuis 2008 et 40 millions vont l'être afin d'augmenter al capacité entre Aix et Manosque via Pertuis.

Cannes-Grasse. Fin 2015, la desserte augmentera avec un train toutes les trente minutes au lieu d'un train par heure. Les travaux doivent être lancés cette année.

■ Ligne nouvelle

Le dossier soumettant la zone préférentielle de passage de la ligne nouvelle vient d'être envoyé au ministre des Transports, selon RFF. La traversée en tunnel de Marseille et une quatre-voies à Saint-Charles sont prévues.